Mises à jour
nouveaux termes :
déconstruction dimensionnelle ; espace de travail de la géométrie ; espace de travail géométrique ; espace de travail géométrique de référence ; espace de travail géométrique personnel ; espace de travail mathématique ; espace de travail mathématique de référence ; espace de travail mathématique idoine ; espace de travail mathématique personnel ; transposition informatique ; valeur épistémique ; visualisation iconique; visualisation non iconique
Update
A new page has been created dedicated to terms and expressions of research on learning and teaching mathematical proof [here]. This page is a working document of the Research Gate group "Proof in Mathematics Education: Reflection and Institutionalization". The first terms are :
Base argument; Classroom community; Empirical argument; Ensuing argument; Level of mathematical rigor; Proof; Proof threshold.

Les contributions sont bienvenues soit sous la forme de commentaires à la suite des définitions, soit sous la forme de nouvelles définitions (voir l'encadré ci-contre).

Contributions are welcome either as comments to the posts or as suugestion (see the frame on the right hand side).
[Draft of the English version]

Las contribuciones son bienvenidas, ya sea como comentarios siguientes definiciones, ya sea como nuevas definiciones (ver cuadro aquí-contra).

Nicolas Balacheff, CNRS, LIG Grenoble

2013/11/22

Définir

"Définir (référer/indiquer) : ce terme signifie que le travail du professeur consiste (d'abord) à poser une certain nombre d'objets et à établir le cadre d'une situation. [...] Pour pouvoir utiliser rigoureusement le terme 'définir', on utilisera une distinction empruntée à la théorie des jeux. On peut distinguer en effet dans un jeu deux types de 'règles' : d'une part les règles constitutives du jeu [...], d'autre part les règles stratégiques du jeu [...]. De manière analogue, nous désignerons par définition de la situation tout comportement du professeur (ou des élèves) qui tend à préciser les règles constitutives du jeu : on comprend dès lors que le processus de définition peut se décliner de multiples façons et faire l'objet de reprises successives. Ainsi peut-on définir une situation en référant [...] On peut définir aussi une situation en indiquant [...]" (Sensevy, Mercier et Schubauer-Leoni 2000 pp.268-269)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire